Le Guide de la formation présentielle, par l’EAP
Chapitre 11

Les 12 lois du cerveau (2/3)

Loi 4 : Loi de la stimulation - nous ne prêtons pas attention à ce qui nous ennuie

Nous avons vu que l’attention joue un grand rôle dans l’apprentissage.

Relancez l’attention

Le cerveau reste attentif pendant à peu près 10 minutes seulement. En général, le décrochement intervient avant le quart d’heure d’une activité.

Répétez, répétez, répétez

Les recherches nous montrent en outre qu’au bout de 20 minutes, le taux d’assimilation d’informations chute presque de moitié. Dans les 24h suivant une formation, ce taux chute encore à 34 %. Et dans le mois qui suit, si rien n’a été fait pour réactiver ce contenu, les participants n’en garderont aucune trace.

Pour faire en sorte d’ancrer votre contenu et de permettre à vos participants de s’en souvenir durablement, vous devrez donc le répéter plusieurs fois, et de manière différente.

Effet de primauté

Début de formation :

  • Casser les préoccupations, connecter les apprenants avec le contenu de la formation
  • Faciliter les échanges entre les apprenants dès les premières minutes

Début de séquence :

  • Donner l’image complète de la séquence
  • Capter l’attention des apprenants, susciter la curiosité sur le contenu à découvrir

Effet de récence

Début de formation :

  • Célébrer l’apprentissage, prouver le chemin parcouru par les apprenants dans la journée de formation
  • Aider les apprenants à créer un plan d’action

Début de séquence :

  • Réactiver le contenu découvert dans la séquence
  • Prouver l’apprentissage pour optimiser la motivation

Faites des pauses

Un point essentiel de cette quatrième loi, c’est que le cerveau a besoin de pauses pour digérer les informations.

Nos enseignements sont trop souvent soumis au concept du gavage de l’oie et celui-ci ne permet pas le temps nécessaire de relier les informations les unes aux autres.

Focalisez l’attention sur l’essentiel

Tous les êtres humains disposent d’une mémoire de travail. Son objectif est de traiter et de maintenir les informations à court terme, en vue d’un encodage plus important. C’est donc l’un des premiers paliers par lesquels transitent les stimulations extérieures.

Le problème de notre mémoire de travail, c’est qu’elle dispose d’une capacité très limitée : elle ne peut conserver simultanément que 7 éléments (+/- 2 en fonction des individus) pendant une période de 30 secondes. C’est ce qu’on appelle l’empan mnésique.

En cette période de surinformation, le défi du formateur est de ne pas contribuer à l’infobésité et de limiter ses apports sans pour autant faire de concession à ses ambitions pédagogiques : vaut-il mieux une tête bien pleine ou bien faite ?

Indispensables

  • Evitez de multiplier les informations inutiles ou non pertinentes (l’effet entonnoir). Un contenu de formation est fait de 3 catégories :
    • Les indispensables : éléments indispensables du contenu permettant aux apprenants de performer sur le poste de terrain. Sans ces éléments, les apprenants auront la sensation d’avoir perdu leur temps ! Pire, ils ne pourront pas performer.
    • Les bons à savoirs : éléments (contenu) venant soutenir et/ou accréditer les indispensables (ou les 2). Toutefois, si ces éléments ne sont pas présentés par le facilitateur, cela n’empêchera pas les apprenants de performer !
    • Le blablabla : éléments n’apportant aucun bénéfice à l’apprenant.
  • Appuyez-vous sur les connaissances des apprenants ;
  • Identifiez UNE idée par slide, et évitez d’y passer trop de temps ;
  • Enoncez une règle à la fois dans les activités.

Loi 5 : Mémoire à court terme - répéter l’information pour vous en souvenir

Le cerveau fonctionne par itérations pour apprendre
Le cerveau fonctionne par itérations pour apprendre

Réactivez, réactivez, réactivez !

Plus le cerveau est stimulé de manière différente, plus il se développe. Les messages doivent être réactivés 5 à 6 fois différemment, en espaçant les périodes de répétition : 3 x 20 min sont plus efficaces qu’1 x 60.

  • Si possible, faites des formations plus nombreuses, mais plus courtes ;
  • Si une formation vise deux objectifs indépendants (ou plus), alternez les activités liées aux deux objectifs ;
  • Proposez des exercices ou des tâches à réaliser quelques jours après ou avant la formation.
  • Revenez régulièrement sur les contenus déjà abordés ;
  • Conseillez aux apprenants d’espacer les périodes d’études ou d’entraînement.

Loi 6 : Mémoire à long terme - se souvenir de répéter

Le cerveau n’enregistre à long terme que les informations qui lui sont utiles. Les recherches montrent que dans les 24h suivant une formation, le taux de rétention (ce dont se souvient l’apprenant) chute à 34 %. Dans le mois qui suit, si rien n’a été fait pour réactiver ce contenu, les participants n’en garderont aucune trace.

Utilisez des stratégies pédagogiques pour que le cerveau s’active et se réactive à plusieurs reprises.

Pour une consolidation optimale

Pour une consolidation optimale en 5 points
Pour une consolidation optimale en 5 points

Relancez l’attention

Effectuez une activité de réactivation toutes les 4045 minutes : * Posez des questions : à l’aide d’exercices, d’évaluations formatives, de mini-tests, de quizz, etc. * Pratique guidée : les apprenants ont besoin de temps pour récapituler, élaborer et synthétiser la nouvelle matière afin qu’elle puisse être transférée dans leur mémoire à long terme. Demandez-leur d’expliquer, de faire des liens, faites les interagir, etc. * Donnez du feed-back constructif tout au long du processus d’apprentissage.

Stimulez plusieurs sens

  • Utilisez le renforcement positif comme levier de motivation
  • Recherchez le plaisir, fuyez le stress !
  • Ajoutez des éléments visuels dans les supports et dans la salle.

Suscitez les émotions

  • Proposez aux participants des activités où ils doivent se déplacer, ou manipuler des objets,
  • Variez les supports : les outils multimédias améliorent la capacité de mémorisation de notre cerveau : selon la recherche, les apprenants qui utilisent des eBooks contenant des effets sonores, de la musique, une narration et des images peuvent retenir et réciter plus d’informations que celles contenues dans un livre traditionnel.

Evitez la surcharge

  • Pensez à l’empan mnésique
    • 7 +/- 2
    • 3 +/-1 (sous stress)
  • Une consigne à la fois
  • Le sens, la signification avant les détails : SIMPLIFIEZ, ALLEZ A L’ESSENTIEL !
  • Organisez les informations par « grappes » plus simples : morcelez les contenus d’apprentissage et misez sur la pratique afin que les connexions neuronales soient suffisamment fortifiées pour passer au prochain contenu
Organisez les informations par grappes plus simples
Organisez les informations par grappes plus simples

Réactiver le contenu

  • Répétez, répétez, répétez !
  • Favorisez le taux de rétention

Pour favoriser le taux de rétention

Pour favoriser le taux de rétention
Pour favoriser le taux de rétention

Réactiver

  • Sollicitez la mémorisation active (c-à-d qui passe par la reconstitution des contenus par les participants) : faire l’effort de se souvenir, de récupérer en mémoire permet de consolider les apprentissages
  • Expliquez aux apprenants à plusieurs reprises l’importance de s’entraîner à récupérer, à rechercher dans leur tête plutôt que dans leurs notes.

Asscocier

  • Faites des liens avec la réalité des participants : ce qui capte notre attention est influencé par des notions de « déjà-vu ». En effet, notre cerveau associe les nouvelles informations à celles que nous avons déjà d’expériences passées. Un organe moteur sans cesse en train de scanner notre environnement
  • Demandez aux apprenants de faire des associations : lorsque les données sont organisées ou associées la mémorisation est améliorée de 40%.

Surprendre

  • L’excitation et la stimulation suscitent l’intérêt des participants

Personnaliser

  • Adaptez-vous, dans la mesure du possible, à l’apprenant (à la réalité de l’apprenant, à ses modes d’apprentissage,…)
  • Consacrez des moments de pratique autonome permettant de consolider les apprentissages et de les automatiser pour libérer la mémoire de travail.

Sources

Now.be, spécialiste en formations Ludo-Pédagogiques et Digital Learning.

Version imprimable